Chapitre 5 : Les végétaux

L’étude des végétaux, vous l’aurez compris, se traduit, elle aussi, par une étude approfondie du sujet choisi. En effet, vous savez que l’on ne peut pas dessiner un chêne comme on dessinerait un platane. De même qu’une rose ne ressemble en rien à une orchidée, ainsi qu’une algue marine n’est en rien ressemblante à un lotus.

Je vous propose donc d’étudier les différentes variétés de végétaux afin de pouvoir traduire sur le papier, par le dessin, les différentes plantes, aquatiques comme terrestres. Cette étude débute toujours par le choix, tout d’abord, de l’étude des différentes sortes de plantes, puis vient le choix d’un sujet en particulier qui est approfondi. Cours académique oblige, vous apprendrez à faire la différence entre les racines et les bourgeons, etc.

Cependant, pour les plus récalcitrants, si vous ne souhaitez pas retenir les noms exacts des différentes parties de chaque plante, une approche approfondie vous sera cependant proposée. À vous de voir si vous souhaitez rester sur des bases légères ou plus poussées.

Dans cette étude viendra aussi s’ajouter l’étude de la croute terrestre, des cours d’eaux, des fleuves et des océans, avec leurs variations dans le temps et donc, d’aspect suivant les saisons. De cette façon, vous pourrez aisément traduire sur le papier ou toile les variations que notre monde nous offre par notre regard. Il sera plus facile de dessiner un monde apocalyptique ou serein, ensoleillé ou brumeux.